Mes favoris de Bretagne – Carnet de route

Hey, ça fait un moment que je ne suis pas venue écrire par ici. Il faut croire que je suis plus inspirée quand l’automne et noël sont là. Alors en septembre, hop, je repasse derrière mon écran pour partager. Je reviens cette fois avec une nouvelle catégorie que jusqu’à présent je ne m’autorisais pas vraiment à exploiter sur le blog, celle du voyage <3 Je suis une amoureuse totale du voyage en théorie, qui, en pratique, voyage… beaucoup trop peu (à mon goût). D’où le manque de contenu et de légitimité à ce sujet.

A la (re)découverte de la Bretagne

J’ai passé deux semaines en Bretagne cet été, entre la côte d’émeraude et le Finistère. La Bretagne a été ma destination de vacances de mes 1 an à mes 15 ans, ça faisait donc une quinzaine d’années que je n’y étais pas retournée. Et ça m’avait beaucoup manqué ! Pour cet article, j’ai décidé de choisir les sept endroits que j’ai préféré parmi tout ce que j’ai pu voir. C’est ma vision du voyage. Elle passe par le ressenti, la contemplation et les émotions que cela procure. Le voyage en mode 5 sens quoi ! C’est pourquoi j’ai décidé de ne pas faire un carnet de route classique, mais plutôt une synthèse de tout ce que j’ai aimé dans chacun des endroits cités. Peut être que ça te donnera envie de les visiter à ton tour.

Ce que j’ai préféré à Saint Malo : Me balader sur le port, près de la tour Solidor, respirer l’air marin et avoir les cheveux au vent. Faire des kilomètres pour découvrir la ville, ses rues, sa cité corsaire. Fouler les pavés de la ville intra-muros, respirer les odeurs de beurre et de sucre mélangés. J’ai aimé l’ambiance, l’architecture, les balcons fleuris et les petits cafés trop mignons. Manger des crêpes chez la Brigantine et goûter une glace au caramel beurre salé chez (le fameux glacier) Sanchez. Faire le tour des remparts en longeant la mer, entendre les mouettes chanter matin et soir. Se balader au clair de lune et diner chez Vomb, un petit bistrot franco-suédois découvert par hasard (best moules frites EVER). Enfin j’ai aimé marcher le long de la promenade du Sillon, main dans la main avec mon amoureux. Et regarder les jolies maisons qui surplombent la plage, avec leurs façades et couleurs toutes différentes.

(Pssst, il se trouve en Normandie et pas en Bretagne. Mais les bretons vous diront qu’ils l’ont volé 😀)
Ce que j’ai préféré au Mont Saint-Michel : Les petites rues étroites, les jolies enseignes, l’esprit médiéval, les odeurs de crêpes et arriver en haut pour admirer la vue. J’ai aimé longer les remparts, flâner dans les boutiques de souvenirs et admirer la baie à marrée basse : des kilomètres de sable à perte de vue. Enfin, j’ai aimé profiter du coucher du soleil sur ce lieu incroyable. Voir la lumière baisser, admirer les couleurs rosées du ciel, entendre les bêlements des moutons au loin, photographier tout ça. Puis ressentir toute la sérénité de ce moment.

Ce que j’ai préféré à fort la Latte : c’est la première impression que j’ai eu quand j’ai aperçu le fort et les flahback de mon souvenir du clip de Manau (Dans la vallée, oh oh, de Dana, lalilala ♫) . Et découvrir l’ambiance si particulière en plein festival médiéval. Passer le pont levis, visiter le fort, voir des hortensias et admirer la vue. Quelle vue ! J’ai aimé observer la danse des vagues pendant de longues minutes, monter en haut du donjon pour avoir une vue d’ensemble du fort et se croire en plein tournoi de la main dans GOT en assistant à une joute équestre.

Ce que j’ai préféré au Cap Frehel : le côté hyper nature, les grandes étendues vertes, les falaises et la côte qui se dessine jusqu’à fort la Latte. J’ai aimé me croire perdue au bout du monde en empruntant le sentier côtier. Puis voir la lumière décliner et voir les mouettes planer au rythme du vent.

Ce que j’ai préféré à Kérascoët : Les petits volets bleus, les jolies clôtures, les toits de chaume, l’ambiance qui se dégageait de cet endroit et sa mignonnerie. Sa vieille chapelle et les hortensias encore bien présents. Et un peu plus loin j’ai aimé me balader le long de la mer jusqu’à la plage de Tahiti (et oui ^^) où la couleur de l’eau est superbe, escalader les rochers et cueillir quelques fleurs sauvages.

Ce que j’ai préféré au Phare du petit minou : La météo déchainée, avec un ciel bien gris et les rafales de vent qui faisaient exploser les vagues le long des rochers. La couleur de l’eau et l’ambiance un peu dark qu’on a pu ressentir. J’ai aimé observer le phare depuis le sentier côtier et voir des surfers essayer de dompter les vagues. Et puis pique niquer dans un endroit très sauvage où il n’y avait que nous et le bruit des vagues.

Ce que j’ai préféré à la pointe Saint Mathieu : c’est la particularité de ce lieu, un phare collé à une abbaye, ce n’est pas banal ! L’esthétique de ce phare rouge et blanc (ceux que je trouve les plus beaux) et découvrir les ruines de l’abbaye qui sont impressionnantes. J’ai aimé le côté mystique du lieu et galérer pour faire une photo seule, sans touristes dessus (mode photobomb activé). Parce que ça valait le coup, c’est ma préférée.

Pour finir, voici les points de restauration que je peux recommander après les avoir testé (et hyper approuvé ;)) :

Bistrot franco-suédois le Vomb : 3 Rue de la Cité, 35400 Saint-Malo
Crêperie la Brigantine : 13 Rue de Dinan, 35400 Saint-Malo
Sanchez artisan glacier : 9 Rue de la Vieille Boucherie, 35400 Saint-Malo
Café-Restaurant le Bulot : 13 Quai Sébastopol, 35400 Saint-Malo
Restaurant l’Ancre : 22 Rue Dumont d’Urville, 29900 Concarneau

Voyager, c’est aimer être hors de sa zone de confort, s’émerveiller du nouveau et laisser les expériences et les aventures créer notre quotidien avec bonheur.

Dominique Jeanneret

Laisser un commentaire